DGSE, version mère de famille

cyberpédophilie

Face à un cyberpédophile, deux mères gardoises n’ont pas hésité à jouer les infiltrées. Un trentenaire, faux docteur, faux policier conversait sur internet avec leur fils et leur avait fait des propositions sexuelles. Les mères de famille ont pris les choses en main. Que ne ferait pas une mère ! Tel est pris qui croyait prendre, arrivé à son rendez-vous, au lac du Salagou, où il pensait rencontrer des jeunes garçons, le pédophile s’est retrouvé face à la maréchaussée. Depuis il est dans le déni et prétend s’être déplacé sans mauvaise intention. Il a tout de même écopé de 15 mois de prison ferme avec une obligation de 5 ans de suivi psycho-judiciaire (sous peine d’effectuer 18 mois de détention supplémentaire) et l’interdiction définitive de toute activité professionnelle ou bénévole au contact de mineurs, avec inscription au fichier des délinquants sexuels. Comme le rappelle la recommandation sur les emballages de bouées, rien ne remplace la vigilance des adultes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *