La double peine pour les victimes

NINA
Un an après le verdict jugé trop clément pour les auteurs de viols commis à Fontenay sous Bois, le procès en appel a débuté mardi. Huit hommes sont renvoyés devant la justice pour viols en réunion sur deux adolescentes, Aurélie et Nina, 15 et 16 ans au moment des faits, qui auraient été commis entre 1999 et 2001 dans des cités de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne); Durant le premier procès, les victimes ont du faire face aux insultes et se faire traiter de « mythos » par leurs agresseurs. Aujourd’hui, huit des quatorze hommes jugés en première instance comparaissent à nouveau dont six librement. La seconde victime dont dont les viols n’ont pas été retenus en première instance n’a pas souhaité se porter à nouveau partie civile. L’autre jeune femme affronte son troisième procès. Il faut faire preuve d’une immense force morale pour affronter ainsi à nouveau ses bourreaux, qui pour certains se présentent à visage découvert devant les journalistes. Un bel exemple pour toutes les victimes, pour celles qui se taisent et affrontent seules leur peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *