La révolution pour les Nuls

Un coquillage met le feu aux poudres. Viva la Vulva

Un coquillage met le feu aux poudres. Viva la Vulva

Bon alors en France, le pays de la révolution, nous n’avons pas oublié nos classiques. La révolte gronde en permanence et on peut mettre le feux très très vite. Faut juste savoir choisir son sujet. Gazer les pompiers, les lycéens, écraser toutes velléités de manifestant.es à coup de LBD, c’est toléré. Abandonner lâchement nos allié.es, le peuple le supporte. Mais attention, sujets minés. La vulve semble faire partie des tabous. La pub de Nana a déclenché plus de 1000 plaintes auprès du CSA. Pourtant, ils ont chargé sur la métaphore, la mignonnerie, du coquillage au cup cake, l’allusion la plus osée doit être celle de l’huître.  On met des femmes à poil partout, des pub répugnantes de violences sexistes, dégoulinantes de machisme. Les sites pornographiques te sautent dessus dès que tu navigues.  Et je ne parle pas des spams flippants que je reçois sur ce blog dans les commentaires, que j’efface en essayant de ne pas voir les allusions inquiétantes. Les films, les séries brutales, gores, sanguinolentes, ne posent pas de souci. La progéniture est collée devant des écrans et sur internet depuis le plus jeune âge. Dès le primaire, les études démontrent que les enfants sont confrontés à la de la pornographie sans que cela ne choque personne. En revanche, montrer du sang rouge sur une protection alors là c’est l’émeute. On crie au scandale. La révolte gronde.

Un excité du bocal prend à partie une femme voilée dans une maison de la république, une autre la menace et durant une semaine les chariots sont positionnés en cercle, les fusils sont armés et on commence à sortir les cordes et la poterne. Nous savons choisir nos combats, il n’y a aucun doute. Et puis, une affaire en chassant une autre, le et la brave citoyen.ne retombe dans la somnolence. Pendant ce temps, les réfugié.es peuvent se noyer, l’Amazonie brûler, Kim Jon Un caracole fièrement sur son destrier blanc, Erdogan nous insulte et nous menace en parlant des migrants comme de sacs de patates, Poutine rend les hommages aux emiratis. Tout est en ordre tant qu’on ne dégaine pas un coquillage. En revanche, dans une émission de la 5 sur la culture du Bordel, Léa Salamé peut dire à Nabilla Nahar qu’elle est la vision solaire de la prostitution…. Un de ses moments de grâce assurément. Tout va très bien Madame La Marquise…;

 

 

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas …..

 

1 Commentaire

  1. Sylvain

    J’ai même vu qu’il existait une pétition demandant la suppression de cette pub !…Le monde est fou.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *