Il reste de la place

 

We are not terrorist

We are not terrorist

 

Il reste de la place : je ne vais pas revenir sur le nombre de déplacés accueillis au Liban ou en Turquie. Je vais juste rappeler que la France compte plus de 66 millions d’habitants. Dans un pays où le règlement de l’évasion fiscale résoudrait tous les problèmes de déficit, où des milliardaires paient les mêmes impôts que les citoyens lambdas, oui il reste de la place. Les exemples le prouvent. En Cévennes, un centre d’éducation et de formation qui périclitait et dont le personnel déprimait en raison d’un public difficiles de mineurs placés là par la protection par la Protection Judiciaire de la Jeunesse, des emplois ont été sauvés par la présence de jeunes mineurs isolés. Ils ont rendu la structure rentable car nul besoin avec eux de multiplier le personnel pour les surveiller jour et nuit. Ses jeunes font partis des clubs sportifs et ont même redonné de l’oxygène à certains. Comme les Cévennes sont une terre d’accueil, les maires de communes ont pris la décision de participer à l’accueil des familles de Syriens que la France s’était gagé à recevoir voilà deux ans. Durant plus d’un an, les appartements qu’ils avaient réservé pour ce faire sont restés vides alors que des familles croupissent dans des camps. En désespoir de cause, au bout d’une année, les communes ont réussi à accueillir des « migrants » de Calais. Dès l’annonce du projet, des associations, des professionnels, des citoyens avaient proposé leur aide. Les appartements ont été meublés et équipés par les associations. La mairie était d’autant plus submergée qu’elle n’avait pas envisagé cet afflux de propositions de soins, de cours, de visites, d’accompagnements. A côté de cela, bien évidemment, les esprits chagrins se sont aussi faits entendre. Mais a-t-on refusé l’électricité car certains mettaient des sacs sur leur tête pour ne pas la voir et annoncer la fin du monde ? Nul angélisme de ma part, dans cette population de réfugiés se trouve la même proportion de gentils, de pervers, d’esprits ouverts et de bornés que dans le reste de la population mondiale. Mais depuis quand doit-on trier l’humanité ? Détient-on  des détecteurs à cons ? L’Italie nous a montré la voie avec ses villages perdus revitalisés grâce à l’arrivée de réfugiés. Il y a eu ceux qui ont prétendu de ne pas savoir pour les camps de concentration. il y a eux ceux qui se sont défendus de n’avoir fait que leur travail.  Il y a toute la misère et la guerre loin de nos yeux qu’on peut ne pas voir. Mais là, elle vient frapper à notre porte. Et puis ouvrons les yeux, a-t-on le choix ? Ayons enfin le cran d’affronter la réalité. les guerres et désordres climatiques, la famine, les dictatures ne vont pas disparaître. La population européenne ne va pas sé développer comme certains autres continents. Ces populations vont continuer à quitter des pays en guerre. Tous les murs et tous les barbelés n’y feront rien. Alors on s’adapte ou l’on meurt !

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/herault/montpellier/11-centres-accueil-sont-ouverts-languedoc-roussillon-environ-400-migrants-1116249.html

La Région Occitanie s’organise pour l’accueil des réfugiés

.London my dream

 

 

Evacuation Jungle de Calais

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *