Vive les confitures

J’ai préféré ne pas m’attarder sur les moqueries dont la députée écologiste, Véronique Massoneau a été victime à l’assemblée. On caquette devant une femme, on la traite de poule –alors qu’elle est quand même élue de la république-, rien de neuf sous le soleil. Je dis « on » car moment nommé un pauvre aviné, incapable de se tenir avec la décence minimale qui sied à sa fonction ? Banal, déjà vu, déjà entendu. Comme cette collègue journaliste qui rentre éberluée du tribunal des Prud’hommes en nous rapportant les paroles d’un des juges. « Madame, la prochaine fois, sachez que vous pouvez vous faire assister par un avocat, un délégué syndical ou par votre mari ! » Elle n’a même pas rétorqué. D’abord d’une : elle n’est pas mariée mais est-ce que cela le regarde ? Et de deux, réclame-t-on la présence de leur femme aux hommes qui ont décidé de se présenter seuls à la barre ?
Puis aujourd’hui en lisant cet article paru dans l’Aisne nouvelle, je découvre cette citation profonde :
« La parité, c’est une connerie ! estime le forgeron de Crécy-sur-Serre, élu au conseil général depuis 2001, et qui ne se représentera pas –Bernard Ronsin-. On va forcer les femmes à faire de la politique alors qu’elles n’en ont pas forcément envie. Dans ma profession, j’ai affaire à de plus en plus de femmes. Il y en a de très compétentes, mais elles nous pourrissent la vie. Elles seraient mieux avec des casseroles à faire de la confiture. »
Alors certes, je ne vais pas arrêter de faire des confitures –dans ma belle bassine en cuivre- mais je me dis quelle solution nous reste-t-il devant ce genre de personnes ? Un atemi sur le crâne pour une visite guidée de nos bassines en pleine ébullition ? Non on ne joue pas avec la nourriture ! Le dédain encore une fois ? Si cela avait le moindre effet, cela se saurait. Non, nous allons juste continuer à avancer au grand dam de tous les Eric Zeymour de la planète et ils ne sont pas en voie d’extinction. Parce que finalement c’est la seule réponse à opposer.
http://www.aisnenouvelle.fr/article/politique/la-revolution-des-cantons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *